Vise-Diesel - VISE
Sans titre

    Notre Historique

    Fort de ses diverses formations et expériences de travail chez Bosch Allemagne, au Congo et en Belgique, c’est en 1966 que Joseph Ligot se lance à l’eau. Il crée un atelier indépendant de réparation de pompe d’injection pour moteur diesel qui se situera côté du pont de Visé.

    En 1983, son fils Thierry vient le rejoindre et se met également à son compte 4 ans plus tard. Il décide alors de travailler le samedi et d’élargir les heures d’ouverture pour redynamiser la petite entreprise familiale. Peut après, celui-ci achète un nouveau banc d’essais qui leur permet de devenir agent pour la marque CAV-Lucas (Actuellement Delphi). Il reprend ensuite l’équipement de la faillite d’un collègue ce qui permet alors à Visé-Diesel de devenir également «Service Bosch ». Le fait de devenir agent officiel des deux marques va peu à peu drainer une nouvelle clientèle de garagiste notamment au niveau des concessionnaires pour les garanties usine. En effet, cette appartenance à deux réseaux est surtout valorisée grâce à l’accès aux formations et aux informations techniques des deux marques concurrentes. Celles-ci permettent alors la réparation de leurs derniers développements.

    Pendant ces années, la philosophie du travail conventionnel a évoluée. En effet, le moteur diesel prend alors une part de plus en plus importante sur le parc automobile et il faut s’adapter. La spécialisation de l’injection ne doit plus se limiter aux interventions sur les pompes et injecteurs en atelier mais il faut de plus en plus souvent intervenir directement sur les véhicules. Le service ne s’adresse plus exclusivement aux professionnels mais également directement aux particuliers.

    C’est en 1994 que le papa se retire et que Benoît Demaret démarre sa carrière au sein de l’entreprise. Une formation spécialisée de plusieurs années, des cours théoriques et pratiques ont fait de lui le technicien qu’il est aujourd’hui.

    Un changement fondamental va s’effectuer dans les années suivantes car les technologies vont complètement évoluer. La pollution, la consommation, la puissance, la conception ainsi que la variété des moteurs vont faire en sorte que la manière de travailler va et doit changer. Il faut à nouveau s’adapter.

    Le premier changement notable sera une décision de déménagement vers la zone industrielle de Visé dans de nouvelles installations plus vastes (+/- 700m²) et pouvant recevoir les dernières technologies souhaitées par les constructeurs. Ce sera chose faite le 1° mars 1999. De nouveaux ordinateurs et appareils de diagnostic sont installés afin de pouvoir tester et programmer les moteurs de dernière génération.

    L’année 2003 voit l’atelier s’équiper d’un nouveau banc d’essais Bosch permettant de tester les nouvelles pompes d’injection électroniques et haute pression de la marque. Cet investissement va drainer une clientèle supplémentaire de la région mais également du sud du pays et de l’étranger. En effet, les réparations des pompes d’injection qui n’étaient pas envisageables jusqu’à ce moment deviennent dorénavant possibles. Actuellement, +/- 350 pompes d’injection de ces types sont ainsi réparées annuellement.

    Fin 2005, un nouveau banc d’essais Hartridge a été installé. Celui-ci permet la réparation et les tests, en tant qu’agent usine Delphi des derniers produits « haute pression ».

    Mai 2006, Bosch a commercialisé un outillage officiel permettant la réparation et le test des injecteurs de type «common rail». La mise en place et l’installation de ce nouvel équipement a été effectuée en juin 2006. 

    2007 a été l’année où Siemens a autorisé à certains ateliers la réparation de ses pompes haute pression. Nous avons saisi l’opportunité et avons commandé le matériel requit pour pouvoir suivre les formations nécessaires en France afin de devenir le « Diesel Repair Service Partner » de Wallonie.

    En 2008, notre labo s'est équipé d'un banc de test supplémentaire (Bosch EPS200) pour un contrôle rapide des injecteurs CR et 2 étages.

    Les perspectives des évolutions technologiques futures font en sorte que du nouveau matériel a déjà été commandé pour une mise en service courant 2009.

    Ces derniers investissements font en sorte que le dynamisme de Visé-Diesel confirme sa position en tant que leader et se compte parmi un des ateliers d’injection les mieux équipés de notre territoire.